Encore un soupçon d’été…

le

  Parce qu’il n’y a pas que les romans, j’ai aussi lu quelques BD cet été.

Pour être tout à fait franche, j’avais arrêté d’en acheter car je trouvais que le rapport « prix/temps de lecture » n’était pas rentable… Mais j’ai très vite changé d’avis!

Je vous explique pourquoi :

D’abord, il y a le temps passé en librairie: quelques bons moments à fouiller sur les tables, dans les étagères, à écouter les autres lecteurs s’échanger des conseils ! Et suivre ceux de mon ami libraire qui me sont très précieux : il sait ce qui peut me plaire :  » tiens, j’ai pensé à toi… tu devrais aimer… »

Ensuite, il y a celui de la lecture. Et là, il y a deux plaisirs ; celui d’un bon scénario, de lire une histoire qui va passionner. Et celui de se laisser porter par l’effet des dessins. J’ai à chaque fois l’impression d’être aspirée dans un autre monde – celui de l’artiste- quelque soit l’affinité que j’ai avec son style.

Et pour finir, il y a tous ces moments où je feuillette à nouveau ces livres pour m’évader, me plonger dans le graphisme, partir à moindre frais dans une autre atmosphère…

Oui, oui, je bavarde, je bavarde mais en fait, vous voulez juste savoir ce que j’ai lu… Alors voilà:

LondresSantorinLondres Santorin.

A lire pour partir  en Grèce et suivre cet auteur à succès qui, suite au décès de sa femme, n’arrive pas à reprendre pied et se laisse dériver. Pour l’écriture de son nouveau livre, il décide d’aller chercher l’inspiration à Santorin. Pour tout vous dire, j’ai trouvé le scénario décevant et alambiqué avec une fin tirée par les cheveux. Mais les dessins sont très beaux, avec un jeu sur les couleurs et la position des cadres selon le moral du personnage qui m’a beaucoup plu.

Santorin

portugalPortugal.

Pour celle-ci, prévoyez-vous un grand moment. C’est un pavé ! Et oui, il va bien falloir prendre le temps de suivre cet auteur de bande dessiné jusqu’au Portugal où il est invité pour un festival. Ca tombe bien, tout va mal dans sa vie ; il se sent mélancolique, n’arrive pas à faire de choix, laisse partir son amie… et ce voyage va lui faire découvrir les raisons de son mal-être. Il y est question de famille, de secrets, de choix de vie aussi.

J’avais failli être rebutée par les dessins, un peu particuliers, mais finalement, me suis très facilement laissée prendre. Là aussi il y a des jeux de couleurs selon l’époque évoquée et l’humeur de ce personnage très attachant. Vous voulez mon avis? A lire absolument!

portugal

ouessantines

Ouessantines.

Tout me donnait envie de lire cette histoire. D’abord, la couverture qui est très engageante avec ce phare majestueux et ce bleu profond. Ensuite le titre et l’éditeur:  » vents d’ouest » accolé à  » Ouessantines » et vous voilà à respirer les embruns de toute la Bretagne. Et pour finir, l’idée de suivre cette jeune femme dans son envie de changer de vie en ouvrant une chambre d’hôte sur l’île de Ouessant. Elle va être confronté aux difficultés liées à intégration rendue encore plus compliquée du fait du caractère très… ilien de ses nouveaux voisins. Et bien sûr, elle aura à résoudre un mystère, intimement lié à l’histoire de l’île. Une très belle lecture!

Ouessantines copie

Alors, à vos livres pour prolonger un peu les vacances!

12 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. ça donne bien envie de relire quelques BD délaissées et de découvrir celles-ci! Merci!

    1. nemosido dit :

      Avec plaisir, Cam’Cam!

  2. tot dit :

    Merci ma soeur ! quelle richesse, quelle qualité, quel travail, quel talent ! wahoooooou ! Me voilà, par conséquent, toute intimidée pour poster mon premier commentaire ! … et puis si je n’avais pas ce fichu mémoire à « pondre » ( pardonne moi, ce n’est pas très littéraire ! ), je pourrais me laisser guider par tes impressions et me délecter de tes trésors dénichés !

    En attendant de m’offrir une errance immobile made in SIDO, je n’ai qu’un mot: BRAVO ! ( tu noteras tout de même que ça rime ! )
    bises allobrogiennes !

    1. nemosido dit :

      et c’est toi qui me dit ça! Je suis flattée et je rougis, isolée derrière mon écran!
      Tu as participé à l’élaboration du titre, étape très importante pour ce blog et je t’en remercie aussi… encore!

  3. Petite Maman dit :

    Comment ne pas mettre de commentaire alors que je suis si contente de voir apparaître « errances immobiles » dans ma boîte ! Et pourtant je n’aime plus du tout lire les BD ! Dieu sait si j’en ai lues dans mon enfance !!! Mickey, Fripounet, Tous les Bécassine de ta chère Bonne-Maman etc…. Mais qui sait …..peut être m’y remettrai-je un jour grâce à errances immobiles ???
    En tous cas un grand merci pour ce courrier hebdomadaire qui fait du bien.

    1. nemosido dit :

      Je vais t’en dégoter une qui te donnera envie… Laisse moi juste le temps!

  4. cécile dit :

    …Portugal reste indétrônable dans ma liste des bd préférées. une des rares que je prends le temps de relire.

  5. tulisquoi dit :

    Bonjour, il y a un petit tag qui vous attend chez moi si cela vous dit http://www.tulisquoi.net/the-versatile-blogger-award
    Bon week-end!

    1. nemosido dit :

      Mille merci! C’est agréable d’être accueillie ainsi!

  6. DAD dit :

    as-tu visité ce village de Toscane où sont reproduites sur un mur les histoires de Pinnochio? cela nécessite une » Errance mobile « mais ce n’est pas loin de Tignano..

    1. nemosido dit :

      Non, pas vu… voilà donc une bonne raison de repartir en Toscane!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s