Des urgences, vous voulez des urgences ?  » Alors voilà » !

Prenons une grande marmite appelée Urgences. Dedans versons-y le sel de l’attente, le citron de la douleur, l’amer de la fatigue du personnel. Rajoutons un peu de tragédie antique. Faites chauffer à feu doux le temps moyen d’un service d’urgences: trois heures (…) Le mélange est prêt. Vous pouvez servir. A déguster sans modération.  » alors voilà, les 1001 vies des Urgences » de Baptiste Beaulieu.

Les Urgences fascinent. Il n’y a qu’à compter le nombre de reportages à ce sujet et les séries qui s’y déroulent. Certains pensent y rencontrer le charmant Dr Ross ou la très efficace Nurse Hataway. Les idéalistes s’imaginent qu’il y a des Dr Mamour à chaque garde et les inquiets espèrent que le Dr House les examinera sans être accompagné par la très accro aux médicaments Nurse Jackie… Pour tous ceux-là et pour tous les autres qui ont leur expérience à raconter de leur passage dans ce service si Rock’n Roll de l’hôpital, il y a le livre de Baptiste Beaulieu.

couverturealorsvoilà

Jeune interne, il a toujours un petit carnet dans sa poche sur lequel  il note les anecdotes qui le touchent au fil des journées. Ses collègues viennent même le voir pour y ajouter les leurs. Et ces histoires vont servir à soigner. Et oui, parce que les mots soignent et ce jeune médecin sait très bien les utiliser: pour les consultants croisés au fil des journées de travail, que l’expérience vécue par d’autres aidera à vivre; pour cette dame du 5ème étage, la patiente de la chambre 7, La femme-oiseau-de-feu qui attend son fils pour mourir « partir faire du poney multicolore au son de Lucy in the sky ».

déchocCe livre va nous faire vivre sept jours dans un hôpital où les urgences sont au sous-sol et pour monter au 4ème étage- où se trouvent la neurologie et la gériatrie (« Tous les souvenirs de la ville y sont hospitalisés un jour ou l’autre »)- il faut passer successivement par l’orthopédie au 1er, la chirurgie digestive au 2ème, et en cardio et pneumologie au 3ème… belle image, non? Et bien tout le livre est comme cela, parsemé de bons mots. L’auteur y parle d’hôpital sans être anxiogène du tout. Il nous fait rire puis l’instant d’après, nos yeux s’embuent. Nous y croisons des médecins aux noms extravagants: Frottis, Chef Pocahontas, Chef Viking et même Chef Gueulard. Chacun a son histoire, sa personnalité. Et oh! Surprise! ces médecins ont même des états d’âme. Bon, peut-être pas Chef Gueulard… Quant aux patients, Mr Freud, Mme Kosmou, Mr Storien, Mr Crusoé, nous nous régalons de ce qui leur arrive en croisant les doigts pour ne pas être à leur place. Leurs maladies ont des noms pas si compliqués  finalement puisque « si on change beaucoup de lettres à la phrase précédente, on trouve… » Je ne vous en dirai pas plus car il est trop tentant de vous aligner les citations les unes après les autres tellement elles sont justes et percutantes.

Ce livre, à mi-chemin entre un roman et un témoignage rend toute son humanité à ce service en montrant que même si ces Urgences semblent parfois maltraitantes, par leur temps d’attente, leur lourdeur de prise en charge, la collision entre destins brisés et petits tracas, elles fonctionnent avec toute l’émotion des soignants et la confiance des patients.chariot d'urgences

Ceux qui me connaissent parleront de parti pris… et bien oui ! Et j’assume ! Enfin un récit qui raconte avec talent tout ce que j’aimerais vous partager parfois mais que je garde pour moi, effrayée par la violence que pourrait avoir des mots mal dits, des histoires mal racontées… Baptiste Beaulieu a su y mettre de la poésie sans mièvrerie, du vécu sans voyeurisme. Il a le talent des mots, il a celui des histoires qui apaisent.

UHCDVoici donc ma prescription du Jeudi: courez chez votre libraire, dans votre bibliothèque, chez un de vos amis lecteur et procurez-vous ce livre. Lisez-le tout le WE, il vous fera du bien. Une dose de rappel sera nécessaire très régulièrement; et pour celle-ci, il n’ aura qu’à cliquer ici. Car tout a commencé par un blog, et tout  y continue…

Retrouvez aussi mes impressions de lectures sur le site ONLALU.

9 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Nadael dit :

    Ton enthousiasme est communicatif!

    1. nemosido dit :

      Chouette alors, c’est exactement ce que je voulais partager !

  2. Grappy dit :

    allo Sido, bôbô..c’est comme ça que tu récupères une semaine de nuits?

    1. nemosido dit :

      Et bien oui ! J’essaie toutes les méthodes et en trouverai bien une qui me conviendra !

  3. Vedy dit :

    Pour moi les urgences sont stress ,hyper réactivité du soignant ,angoisse et bien d’autres encore …en réalité peu de choses positives alors….peut etre que ce livre me fera découvrir cette spécialité ! Il faut que je me le procure !

    1. nemosido dit :

      Je te l’envoie si tu veux. Et tu pourras même le faire passer autour de toi et pourquoi pas jusqu’à Bouffard ?!

  4. Merci beaucoup pour ce bel article sur mon livre,
    Cela me touche…
    Effectivement les équipes hospitalières sont au centre de l’offre de soin.
    Un Medecin sans son équipe n’est rien.
    Merci encore 1001 fois,

    Baptiste Beaulieu

  5. carocousine dit :

    J’arrive un peu tard mais ça me tente!!!! Qu’est ce que tu écris bien cousine en plus…. C’est vivant, et tu réussis à capter l’envie de lire chez l’autre …chez moi :-).

    1. Sido dit :

      c’est gentil ça ! Et c’est tout à fait le but recherché 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s