« Eux sur la photo ».

le

Oui, nous voilà promus au rang d’archéologues familiaux, et cette situation n’est pas des plus confortable, même si l’on se prend au jeu, de temps en temps.

 

Eux sur la photoC’est une véritable enquête qui va débuter lorsqu’Hélène -dont le père est décédé et la belle-mère entre en institution pour malades d’Alzeihmer- trouve une photo. Elle y voit sa mère, morte lorsqu’elle avait trois ans, entourée de deux jeunes hommes inconnus. Cette mère, elle ne l’a pas connue et personne n’a voulu lui en parler. Et maintenant, il semble être trop tard:  la disparition ou la perte de mémoire des témoins de cette époque empêchent aux mille et une questions qui ont toujours été là de trouver une réponse. Elle passe alors une annonce dans Libé, comme une bouteille à la mer. Et c’est Stéphane, vivant en Angleterre qui reconnait son père sur cette image. Un échange épistolaire va alors commencer.

Une année et douze chapitres plus tard, le secret de famille est dévoilé.                                                                                            Chacun de ces chapitres débute par la description d’une photo exhumée des archives familiales de chacun:                                                                                                                                                        « La photographie est craquelée, et les bords en sont abîmés, comme si elle avait été maintes fois manipulée. Une large rayure, trace d’une pliure ancienne, forme une barre verticale au milieu de l’image. Celle-ci représente un groupe d’enfants et d’adolescents, d’âges divers, encadrés par trois adultes … »  Cette image, c’est comme si nous la tenions dans nos mains et il est presque dommage qu’elle n’y soit pas, là, entre les pages du livre. Elle navigue, par courrier, entre Stéphane et Hélène, accompagnée de lettres, parfois de mails et plus rarement de SMS. Au fil des pages, le passé s’explique.

Je suis toujours fascinée par les ondes de chocs que de tels secrets peuvent avoir dans la vie des gens. Et comment, en parcourant innocemment les albums de familles, quelque chose qui a toujours été caché peut se révéler au grand jour.                                                                                                                                                                 Au dénouement ultime, je n’ai pas pu m’empêcher de me dire: tout ça pour ça ? Tant de secrets et de souffrances pour ça ??. Oui mais voilà, en remettant les évènements en perspective, face à l’Histoire, à l’époque, alors oui… j’ai pu comprendre…

C’est un joli livre que celui-ci. Une belle découverte réalisée grâce au cadeau d’une amie chère qui me connait bien !♥

Hélène Gestern, l’auteure, vit et travaille à Nancy…presqu’une voisine ! Si vous parcourez son très beau site,  vous y  découvrirez, comme je l’ai fais, qu’elle aime profondément la photographie.

Cliquez sur la photo et vous découvrirez son univers—>Hélène Gestern Elle photographie des paysages, au grès de ses déplacements.  Cela lui tient lieu de carnet de voyage. Elle nous livre sur son blog celle qui a accompagné l’écriture de ce livre qui est son premier. Je la trouve magnifique….

eux sur la photo, image                                                                                                        @ Droits réservés – Hélène Gestern

Vous commencez à me connaitre, je ne partage avec vous que mes plaisirs de lectures. Celui-ci a été un joli moment.                               On m’a dit que on second livre, « La part du feu » aux éditions Arléa, est sorti récemment…

Vous l’avez-lu ?

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. marie dit :

    Moi aussi j ai beaucoup aimé me faire embarquer par l auteur dans ce style de livre completement inhabituel pour moi melant echanges epistolaires et photos du passé.. merci de me l avoir conseillé!!

  2. Sido dit :

    Je suis contente, et pas étonnée , que ce livre t’ai plu ! 😉

  3. Petite Maman dit :

    J’ai adoré ! Le genre de livre que je n’ai pas envie de finir !

    1. Sido dit :

      Il faut donc que tu lises son deuxième livre et…que tu me le prêtes !

  4. dad dit :

    j’ai moi aussi été captivé par l’intrigue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s