Ce week-end, ce sera « Un thé pour Yumiko ».

un thé pour Yumiko1

Je me souviens encore de la première fois que je suis arrivée en ville. Mon excitation d’être entourée par ces vies multiples, des vies aux racines et cultures différentes des miennes.

un thé pour Yumiko4Yumiko est une jeune japonaise qui s’est installée à Londres pour être  graphiste. Loin de sa culture et de sa famille, elle se construit une vie à elle. Elle retourne occasionnellement au Japon  mais cette fois-ci, ce sont les funérailles de son père qui l’obligent à rentrer. Elles vont remuer beaucoup d’émotions contradictoires,  de remise en question, obligeant Yumiko à se confronter à ses racines, sa culture, son éducation.

C’est en peu de mots que j’ai envie de vous faire découvrir cet album: d’abord parce que je trouverais presqu’indécent de vous raconter dans le détail ce que l’auteur arrive à nous faire comprendre par la grâce de son dessin. Ensuite parce qu’avec mes gros sabots de lectrice débutante en bande dessinée, je risquerais d’enlever toute la subtilité et la poésie contenues dans cette lecture !un thé pour Yumiko3

 

Sachez que j’ai été touchée par ce livre. D’abord parce qu’il est un cadeau de mon grand qui a passé du temps à faire ce choix; ensuite parce que cette histoire pourrait être la mienne, la votre aussi peut-être. Comme Yumiko nous avons quitté notre famille, fait des choix de vie parfois différents de ce que nos parents attendaient de nous. Certain d’entre nous ont aussi connu le déracinement et cet abime qu’il peut engendrer.

J’aime cette histoire de femme qui est racontée par un homme, avec beaucoup de délicatesse. Le seul bémol que j’apporterais est un thé pour Yumiko2peut-être le choix de la police du texte que je trouve dure face à la douceur des dessins réalisés à l’aquarelle. Mais qui suis-je pour critiquer un graphiste ? !!

Je terminerais donc par les mots de l’éditeur qui auraient peut-être suffi à vous donner l’envie: «  Fumio Obata explore de manière très subtile des thèmes universels tels que l’identité, la famille et la perte. Son dessin à l’aquarelle, tout en délicatesse, retranscrit avec grâce et émotion les chemins de l’introspection. »

un thé pour YumikoInfos pratiques: 30/03/2014
Un thé pour Yumiko
Fumio Obata
Traduit de l’anglais par Isabelle Torin
Gallimard
156 p., 22 €

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. dad dit :

    lire une BD ? plutôt tea for two vu la météo du w-e; si son prochain comic-strip se passe à Londres, j’essayerai !

    1. Sido dit :

      Je te dégotterai bien ç un de ces jours !

  2. famillevedy dit :

    Tu as envi de voyage ….je le sens ! Et en plus ton grand te pousse dans le sens où tu veux tomber . On t’attend !

    1. Sido dit :

      Je sais, je sais et je m’y prépare !!

  3. mokamilla dit :

    Un concentré de délicatesse et une douce mélodie des souvenirs…

  4. Sandrine dit :

    Bon, je note.
    Passe une bonne soirée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s