Prêts pour une nuit blanche ?

le

Policier atypique, le commandant Verhoeven ne craint pas les affaires hors norme, mais celle-ci va le laisser totalement seul face à un assassin qui semble avoir tout prévu.

Travail soigné Longtemps, je n’ai lu que des romans policiers, ma bibliothèque peut en témoigner.                                                                                                                     Puis j’ai pris goût à la littérature classique, à tel point que je suis devenue presque inapte à trouver un polar qui me plaise vraiment.                                                       Il y’a, certes, l’excellent blog emOtionS qui fourmille de mille et une idées mais une fois en librairie, j’ai à chaque fois oublié les envies qu’il avait suscité … Et puis je suis tombée sur ce livre de Pierre Lemaitre, à la merveilleuse librairie de la gare de Metz. Pierre Lemaitre, ça ne vous dit rien ? « Au revoir là-haut » dont je vous parlais Ici. Et non…ce n’était pas un roman policier mais le dernier prix Goncourt !

Bref, le choix de l’auteur a été capital dans mon achat parce que la couverture est vraiment peu attirante.                                                                                                   Et bien m’en a pris !

Quel plaisir ! Et quels effrois !

La construction est on ne peut plus classique: une équipe d’enquêteur français avec chacun une personnalité très particulière; un méchant très, très méchant qui tue; une enquête efficace. C’est subtil, terrible et effrayant ! A ne pas glisser entre toutes les mains.

Ce qui m’a vraiment plus dans cette histoire, c’est l’hommage que l’auteur fait au genre policier, parfois dénigré. « Sa longue relégation au rang de « paralittérature » répond à la conception que lecteurs, auteurs et éditeurs se firent longtemps de ce qui était sensé être littéraire (…) » les pages fourmillent de références, clins d’oeil et hommages.

A l’heure ou j’écris ces lignes, il me reste 30 pages pour atteindre le dénouement. Et même si je pense avoir une idée du coupable (l’expérience !) le plaisir de la démonstration, l’habilité des rouages est tel que mon plaisir est intact.

Me voilà arrivée au bout de mon billet en ayant réussi à ne rien vous raconter de peur de dévoiler ne serais-ce qu’une larme de l’intrigue. J’espère que je vous aurais quand même donné envie de le lire. Parce que honnêtement, c’est vraiment « un bon polar » !

Travail soigné, de Pierre Lemaître, Le livre de poche, novembre 2013, 408 pages, 7 € 10. Prix Cognac

 

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. dasola dit :

    Bonsoir, j’ai lu Robe de marié et Travail soigné l’un derrière l’autre: on sort hors d’haleine tellement on est pris par les deux histoires qui ne laissent aucun répit. Il faut que je lise Alex et Cadres noirs. Bonne soirée.

    1. Sido dit :

      Oui, je vais faire comme toi, lire ses autres polars ! Merci à toi,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s