Lire pour comprendre l’actualité.

le

 » Ta maladie, c’est le Christ, et il n’y a pas de remède. Tu ne pourras jamais en guérir…                      Mon oncle Karim sort un revolver et le tend vers ma poitrine. Je retiens mon souffle. Derrière lui, quatre de mes frères me défient du regard. Nous sommes seuls dans cette vallée désertique.

À cette heure où tous les lecteurs dégustent ce moment si particulier de l’année qu’est la rentrée littéraire, je vais faire un hors sujet ! Quoique… Pas question de rentrée ici, mais plutôt d’actualité. Alors que les conflits se déchaînent à travers le monde, je me sens dépassée derrière mon écran.

Et il me revient à l’esprit ce livre si particulier lu il y a quelques temps. Je n’en avais pas entendu parler, je ne sais même pas si j’aurais eu envie de m’y plonger. Mais une amie très chère me l’a offert… On ne refuse pas un cadeau, on accepte une telle rencontre…                                                                                                                 Le prix à payer   C’est une histoire vraie. Celle de Mohammed, irakien chiite qui va partager la chambre d’un jeune chrétien lors de son service militaire. Il découvre alors avec effroi que Massoud est tout ce qu’il y a de plus normal malgré tout ce qu’on lui avait raconté de ces infidèles. Il ne pratique pas les orgies à l’église, il ne sent pas mauvais… « Pourtant, j’aurais dû me méfier, et écouter la recommandation, tirée d’un verset du Coran, de ne pas approfondir ce qui peut perturber la foi. » Sauf que Mohammed veut comprendre. Comprendre pourquoi on l’a trompé à ce point. Il va commencer à lire la bible de Massoud au péril de leur vie à tous les deux. Car en Irak, le prosélytisme est puni par la peine de mort, pour celui qui le pratique, comme pour le musulman qui l’écoute.

Ça ne vous dit rien ?

le prix à payer 2

Mohammed devient Joseph par une conversion semée d’embuches: même les prêtres refusent de le baptiser, trop dangereux… Et oui !  Le changement de religion est un crime. Il va subir la prison et la torture. On veut le faire changer d’avis, y compris et surtout les membres de sa famille la plus proche ! Devant sa résistance, une fatwa finit par être lancée contre lui et c’est l’exode. Il fuit vers la France, suivi par sa femme, qui, par amour,  acceptera de comprendre ce cheminement spirituel si dangereux.

Je suis intimement persuadée que les livres ont de multiples pouvoirs. Alors que j’arrive à me mettre à distance de l’actualité déversée chaque soir au 20H, que la lecture des journaux m’est parfois laborieuse, je ne peux fermer les yeux devant un témoignage livré ainsi. Je suis passée par tous les sentiments: incrédulité, horreur, peur, révolte. Pourtant, je n’étais que la lectrice. Alors quand cet été, l’histoire s’embrase et que je me pose des questions de citoyenne devant les choix politiques du gouvernement, l’écho de ce livre me revient.

Ne croyez pas que je veuille vous parler de politique, encore moins de foi. Je voulais juste partager avec vous mes doutes: que serais-je prête à endurer pour mes convictions quelles qu’elles soient ? Jusqu’où ira l’horreur des hommes dans l’intolérance et la violence au nom d’une religion ?

Lisez « Le prix à payer« , c’est indispensable… En plus… il est en poche !poche

 

 

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Grappy dit :

    Le récit d’une histoire vécue est souvent un meilleur témoignage qu’un reportage plus ou moins tendancieux.
    Donc je vais le lire
    Allah, ou plutôt ses fous ne sont pas toujours akbar!

    1. Sido dit :

      On est bien d’accord sur ce point ! Je te le ramène arrosé de mirabelles ? 😉

  2. sous les galets dit :

    Je crois que c’est effectivement une vraie question. Je n’avais pas entendu parler de ce livre avant ton blog, bien que le nom me dise quelque chose. Je ne sais pas si j’ai envie de le lire maintenant, il y a tellement de haine de tous les côtés que je n’ai pas nécessairement envie de la retrouver en littérature.
    Mais je rejoins ton questionnement.

  3. Sido dit :

    Si tu te laisses tenter, saches qu’il n’y a pas de haine dans ce livre, juste un témoignage. Mais je comprends ta réticence…

  4. Petite Maman dit :

    Je l’avais lu il y a 2 ans à peu près, et j’avais été bouleversée, il est à lire et même à relire, ce que je ferai ! Merci.

    1. Sido dit :

      A relire, c’est vrai. Pour ne pas oublier cette réalité si loin de chez nous…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s