Un sentiment immense de liberté !

Un livre est un document écrit formant une unité et conçu comme tel composé de pages en papier ou en carton reliées les unes aux autres. Wikipedia

Après ces quelques semaines sans partage, me voici à nouveau, un peu rouillée et intimidée par l’exercice  que je m’impose (avec plaisir) ici. Et il est  temps de vous parler de ce livre atypique, mon favori, celui qui me fait sentir encore plus vivante.

  • Il est plus petit qu’un livre de poche et se glisse très facilement à l’arrière d’un jean, au fond d’un sac à dos, au milieu de quelques chaussettes ou culottes pour passer inaperçu si besoin.
  • sa couverture est d’une couleur très sobre qui se veut élégante, avec de délicates dorures en illustration.
  • Son prix est quand même un peu déraisonnable au regard des 32 pages qui, il faut que je vous l’avoue, sont pour la plupart vierges !
  • Il est quand même dédicacé- à ce prix, c’est la moindre des choses- et même personnalisé à mon nom et prénom(s); d’ailleurs, mon regard vide et sans sourire rappelle qu’il m’appartient vraiment.

Vous commencez à comprendre, à devinez de quel livre je parle ?viser long séjour

  • Il m’a permis des errances très mobiles, des découvertes incroyables, des rencontres inoubliables.
  • Grâce à lui j’ai pu marcher dans les traces d’Henri de Monfreid, de la reine de Saba, J’ai rencontré Lucy (entre nous, elle est minuscule) et parcouru les paysages des mille et une nuits.
  • Il m’a autorisée à marcher à l’envers aux antipodes et plonger là où des pirates ont préféré m’ignorer.
  • Il a une date de péremption et perd toute valeur au bout d’un certain temps. C’est alors que vous vous rendez compte que finalement il est peu cher payé au regard de la liberté immense qu’il procure.

J’ai connu l’angoisse de me sentir piégée quand, pas assez attentive, je l’ai laissé vieillir un peu trop, oubliant qu’il n’était pas fait pour sentir le vieux papier mais bien pour s’imbiber encore et encore d’encres et d’écritures diverses.

Ce livre, c ‘est mon passeport. Il sera à tout jamais mon ouvrage le plus précieux…

passeport

Alors aujourd’hui, sans sortir du sujet de ce blog, j’avais envie de  rappeler  la chance que nous avions d’avoir la liberté de l’acheter ou non, d’errer de façon volontaire, de voyager avec autorisation, de rêver d’ailleurs en sachant que si nous bouclons notre valise, il est possible de partir…

19 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. benherrgott dit :

    Superbe, c’est mon livre prefere…de loin.

    1. Sido dit :

      Je m’en doutais !

  2. Sandrine dit :

    C’est une très belle chance de voyager et découvrir tant de lieux différents.

    1. Sido dit :

      J’en suis bien consciente !

  3. Pascale Herrgott dit :

    Je commençais à m’inquiéter ! Ouf ! Revoilà errance immobile !!’ Bisous et merci Maman

    >

    1. Sido dit :

      trop de travail, trop peu de temps… mais l’horizon s’éclaircit !

  4. Nadège dit :

    Très joli billet. Je n’ai jamais eu de passeport… mais grâce aux livres je voyage beaucoup!

    1. Sido dit :

      Heureusement qu’ils sont là ! Et c’est pour illustrer toutes ces possibilités de voyage que mon blog s’appelle Errances immobiles.

  5. gruznamur dit :

    merci pour ce billet plein de poésie. Oui il faut profiter de voyager tant qu’on le peut et ne pas attendre qu’il soit trop tard

    1. Sido dit :

      exactement ! Que ce soit le voyage au bout de sa rue (ou de son champ), comme celui du bout du monde !

  6. Oh que oui…
    La seule chose que je déteste, c’est quand on doit le refaire, on doit redonner l’ancien et on perd alors toutes ces « traces », c’est bine dommage…

    1. Sido dit :

      C’est vrai ! J’ai été tentée de le déclarer « perdu » pour garder ces traces d’ailleurs et puis…

    2. Tot dit :

      Suis bien d accord mais si vous y tenez vraiment, il vous suffit de faire une déclaration de perte…
      Un tout petit mensonge pour préserver de grands souvenirs…

  7. Grappy the pilgrim dit :

    le tout c’est de ne pas l’oublier chez soi..
    à moins d’en posséder 2 comme Ben !!

    ps: pour traverser l’Aubrac, il n’y a pas besoin de passeport, seule la crédentiale est requise.

    1. Sido dit :

      Je t’y accompagnerais bien une prochaine fois…

  8. tot dit :

    Enormmmmousssss !!!! ‘suis fan de ton texte et évidement complètement d’accord !!!

    1. Sido dit :

      Pourquoi je ne suis pas surprise ma soeur adorée ? 😉

  9. Miss C dit :

    C’est aussi un de mes meilleurs amis 🙂 !!!!!

    1. Sido dit :

      ami indispensable et précieux 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s