Vous l’avez aimé, vous, le dernier Delphine de Vigan ?

Attention, cette chronique est différente et risque de ne pas vraiment vous donner envie…quoique…

Bon, je vous l’accorde, le titre est un peu accrocheur et racoleur ! Mais jusqu’à aujourd’hui,je m’étais toujours tenue à ne vous conseiller que des livres appréciés; si l’on excepte bien sûr « Le Royaume » d’Emmanuel Carrère où je flirtais déjà avec la limite de cette ligne de conduite.

Mais là, il s’agit d’échanger avec vous, de comprendre un peu et d’exprimer un ressenti. Parce que cette lecture m’a laissée sur ma faim fin*.

Tout avait donc commencé entre cette auteure et moi avec « Rien ne s’oppose à la nuit« . C’était à la rentrée 2011, ce blog n’était pas encore. Bref, un moment de lecture intense pour diverses raisons qui rendait incontournable la lecture du roman qui allait lui suivre.

Ce fût « D’après une histoire vraie« . Rentrée 2015. Tout le petit monde D'après une histoire vraielittéraire/bloguesque/journalistique en parlait comme une évidence. Ah ça oui ! Une évidence ! Celle que chaque lecteur est différent et que sur ce coup là, je diverge à fond !

Donc, que je vous explique à vous qui ne l’auriez pas lu: il s’agit ici de l’histoire de Delphine elle-même. Après le succès du précédent livre elle essaie de se remettre au travail, mais l’inspiration ne vient pas. Elle va rencontrer alors L, une femme qui va s’imposer dans sa vie comme l’amie indispensable qui lui manquait. Et petit à petit va l’isoler des autres, l’influencer, l’envahir. Et nous lisons Delphine se débattant comme un papillon dans les lumières de phares aveuglantes, Delphine s’interrogeant sur l’art d’écrire, Delphine nous racontant ses enfants, son amoureux…

Mais j’ai bien l’impression qu’au final ce livre n’est qu’un paradoxe, un piège…une illusion !

  • Piège d’un livre se désignant comme un roman, s’appelant D’après une histoire vraie et se terminant sur une pirouette qui remet en question les 478 pages que vous venez de lire sans donner de solution.
  • Paradoxe de pages avalées en 3 jours, d’un livre impossible à lâcher le tout accompagné d’un agacement profond et d’un leitmotiv entêtant: « elle m’énerve, elle m’énerve, mais qu’est-ce qu’elle m’énerve !!! »
  • Illusion non confirmée et restant à démontrer de ne pas avoir aimé ce livre. Parce que si j’avais finalement apprécié cette lecture qui laisse l’impression certaine de m’être fait complètement manipulée ?

Oui mais… Est-ce que je peux dire que finalement j’ ai aimé ces pages uniquement sur le dernier mot, celui qui remet tout en question et qui me dit que peut-être, tout ce qui m’avait agacée au plus haut point n’était qu’un écran de fumée ?  Si entourloupe il y a, alors chapeau Madame de Vigan !

Et c’est donc là que j’ai besoin de votre aide amis lecteurs de ce blog: si vous l’avez lu dites moi ce que vous en avez pensé, par pitié !

Rentréelittéraire 2015

« D’après une histoire vraie« . Delphine de Vigan. Editions JCLattès. 479 pages. 20 euros tous ronds 🙂

30 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. MyoPaname dit :

    Il est dans mon sac, je file dans le metro et je commence la lecture… Verdicte dans quelques heures, ou jours… 🙂

    1. Sido dit :

      J’attends donc ! A bientôt 😊

  2. BlueGrey dit :

    Pas totalement convaincue par ce livre… Pour moi, clairement, oui, il y a entourloupe, et c’est ce qui fait l’intérêt de ce livre qui par ailleurs a des longueurs et est assez répétitif…

    1. Sido dit :

      Ah ! Me voilà rassurée !

  3. Mind The Gap dit :

    Ben écoute, je ne sais pas si tu as lu ma chronique sur ce livre. J’ai aimé, je l’ai dévoré et pour moi c’est l’épilogue de Rien ne s’oppose à la nuit, en somme elle devait en passer par là avant d’écrire un roman disons vraiment romanesque. Ceci dit, ce n’est pas mon préféré, loin de là ! Par contre, je ne suis pas d’accord avec toi sur ton premier point, la solution est très claire et je dirais qu’ hélas, on comprend la chute avant la fin…
    Par contre, Sido, c’est Les heures souterraines ou Un soir de décembre, voire No et moi qu’il faut lire pour rencontrer la romancière….
    Bon ça va on reste amis, il est très bien ton article !! 😀

    1. Sido dit :

      Oui, évidemment que j’ai lu ton article. J’ai même cherché un moyen de le mettre en lien pour faire le contre argumentaire mais n’ai pas trouvé la bonne transition. 🙂 Je vais donc suivre ton conseil et découvrir la romancière dès que possible. Merci !

  4. Cuné dit :

    C’est difficile d’en parler librement, sinon on va complètement spoiler et tout gâcher pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore lu (et qui en auraient envie ^^). Mais bien sûr pour moi il y a bien « entourloupe » mais aucune sensation de « mêtre fait avoir », au contraire. J’ai été bluffée de constater que je n’avais reconnu aucune des intrigues des romans que j’ai pourtant bien lus (et qui me sont restés en mémoire), on a juste la sensation que quelque chose coince mais on ne comprend pas POURQUOI pendant la lecture. Je trouve que l’exercice est hyper réussi et très drôle, quand on relit (ce que j’ai fait dans la foulée). Bref, moi j’ai vraiment adoré et je persiste 🙂

    1. Brize dit :

      Hé hé, Cuné ! Moi, j’avais reconnu « Sukkwan Island » 😉 !

      1. Cuné dit :

        Après coup, me suis dit bon sang mais c’est bien sûr, mais pendant ma lecture, RIEN :))

    2. Sido dit :

      Tu l’as relu dans la foulée ?!! Une grande adepte alors ! Merci de ton partage 🙂

  5. manU dit :

    Le sujet me tente beaucoup mais je veux d’abord lire Rien ne s’oppose à la nuit.

    1. Sido dit :

      Bonne lecture et j’attends tes impressions !

  6. Brize dit :

    J’ai lu le bouquin rapidos pas plus tard qu’hier (fin d’après-midi/soirée et c’était plié). C’est la dernière partie et la fin que j’ai préférées (pour le reste : trop de trucs persos et de tergiversations à n’en plus finir entre Delphine et L, sinon, au sujet du roman à écrire et de la pseudo dichotomie fiction/vérité) : je n’avais pas vu le truc venir et ça m’a bien amusée. Mais ça ne corrige pas mon impression d’ensemble, très réservée (billet à venir).

    1. Sido dit :

      On se retrouve sur ce coup là alors. Je te lirai avec attention.

  7. Petite Maman dit :

    Tout ça ne me donne pas très envie de le lire !!!

    1. Sido dit :

      Tu as raison, tu peux en faire l’impasse !

  8. grappy dit :

    Moi je reste avec Anne Frank , c’est pas une nouveauté mais de temps en temps on peut re-lire

  9. valmleslivres dit :

    Ca tombe bien, l’envie n’était pas là avant la lecture de ton billet.

  10. elea1688 dit :

    Je ne sais pas pourquoi cette auteure ne m’a jamais attirée .. donc je ferai l’impasse 😉

    1. Sido dit :

      Ça parait plus raisonnable !

  11. jerome dit :

    Je ne l’ai pas lu et je n’en avais pas l’intention. Tu ne me feras pas changer d’avis 😉

  12. Je n’ai pas adoré mais j’ai trouvé très malin et réussi. J’ai senti quelques longueurs mais la fin m’a bluffée. J’ai lu ces romans mais n’en ai reconnu aucuns ce que j’ai trouvé drôle et, encore une fois, très malin. Et j’adhère au propos, à ce ras le bol de cette mode du vécu absolu qui surpasse la fiction.

    1. Sido dit :

      Et bien la voilà récompensée par un prestigieux prix…

  13. sophie dit :

    Après rien ne s’oppose à la nuit, j’avais l’impression d’une suite…un peu légère. Et j’apprends qu’il a eu le prix renaudot!

    1. Sido dit :

      L’opacité de l’attribution des prix me dépasse un peu… En revanche, le Goncourt me semble mérité de mon humble point de vue (même si je ne l’ai pas encore lu !!) 🙂

  14. leranchsansnom dit :

    Je ne l’ai pas lu, mais ce qui est sûr, c’est qu’après ta chronique, j’ai envie furieusement d’avaler ces 478 pages pour découvrir ce dernier mot.

    1. Sido dit :

      L’effet paradoxal d’une chronique qu’on pourrait qualifier d’effet indésirable ?! En tous cas, j’attends ton avis !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s