Rentrée littéraire#1

Vous me croirez certainement si je vous dis que la rentrée que je préfère est littéraire !

J’aime cette effervescence, ce sentiment que plus rien n’a d’importance si ce n’est ce qui va se dire des derniers romans publiés. Ecouter les émissions à la radio, parcourir les blogs, flâner en librairie où chaque couverture se voit estampillée d’un petit mot avisé. Et aller au Livre sur la place, à Nancy, LE salon où il faut être pour savourer ce moment ! Quand je vous dis qu’il fait bon vivre dans l’Est…

les-regles-dusageAlors ces derniers jours, lorsque l’on me demande un conseil de lecture, le premier qui me vient est sans hésitation « Les règles d’usage ». Je vous l’offre  donc aussi.

C’est l’histoire de Wendy. Elle a 13 ans en ce 11 Septembre 2001 à New York. Ce jour terrible, sa mère ne rentrera pas de son travail de secrétaire dans une des tours.

Wendy nous raconte alors le bouleversement que sa vie connait, en y entremêlant le récit de ce que celle-ci  a été jusque là:  une vie simple mais gaie animée par une mère qui voulait être artiste de comédies musicales, un beau-père musicien et Louie, son petit (demi)frère de 3 ans. Ces pages sont bouleversantes et émouvantes: il y a le choc, la sidération, le refus du deuil impossible à faire quand toute une nation pleure aussi. J’y ai trouvé une grande sensibilité dans les émotions exprimées, avec un refus de la facilité. Je ne vous dirai pas que ce n’est pas triste, ce serait évidemment vous mentir, mais ce n’est pas larmoyant.

Les règles d’usage sont-elles alors celles qui permettent de survivre après un deuil ?

Puis l’histoire change de ton: le père de Wendy, qui vit en Californie et qui n’était pas vraiment présent jusque-là réclame le retour de la jeune fille puisqu’il est sa « vraie » famille. Une certaine légèreté revient. Wendy peut à nouveau être une adolescente normale loin de New York où elle était devenue la fille qui a perdu sa mère dans les tours. Elle va croiser toute une galerie de personnages qui vont l’aider à grandir, dont un libraire vraiment très sympathique.

Certains pourraient trouver cette deuxième partie pleine de clichés et de sentiments un peu mièvres. Pour ma part, je pense que la vie est ainsi faite parfois…

Les règles d’usage seraient-elles aussi celles qui aident à grandir ?

Bref, un livre à savourer, à partager qui nous parle de la famille, de l’amitié, du deuil, de ce moment particulier où il faut grandir et devenir adulte.

Les règles d’usage.Joyce Maynard. Editions Philippe Rey. Traduction Isabelle D.Philippe. 480 pages. 22 euros.

 

21 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. carocousine dit :

    Oh un livre pour moi je crois, qui alliera le plaisir de lire avec un éclairage original des étapes de la vie … Hop sur ma pile!!

    1. Sido dit :

      Et ça pourrait même plaire à Lucie…si elle a le temps !

  2. Sandrine dit :

    Mais pourquoi pas ? Quand j’aurai le temps de lire…

    1. Sido dit :

      J’ai connu des périodes où je n’avais plus le temps de lire et ça m’a rendue profondément triste. Je te souhaite plus de temps bientôt 🙂

  3. ingannmic dit :

    Sur le même thème, si tu ne l’as pas lu, « Extrêmement fort et incroyablement près » de Safran Foer, est formidable, et traité de manière très originale. Je ne connais pas Joyce Maynard, dont j’ai pourtant entendu dire beaucoup de bien, je note donc ce titre ! Et bonne rentrée, alors !

    1. Sido dit :

      Ah oui, il faudra que je le lise. Surtout qu’il a été adapté en film mais impossible de remettre la main dessus pour le voir. Bonne rentrée à toi aussi !

  4. Pascaline Petite Maman dit :

    Il est le premier de ma pile à lire, merci beaucoup

    1. Sido dit :

      Alors alors ? Tu l’as terminé ?

  5. Grappy dit :

    On a festoyé pour nine twelve ,dès que ma mie aura fini de lire ce livre acquis, je fais machine arrière pour nine eleven

    1. Sido dit :

      Et on festoiera ensemble après 😉

  6. Mind The Gap dit :

    Belle chronique mais pas pour moi…

    1. Sido dit :

      au moins… tu auras lu la chronique 🙂

    2. Sido dit :

      Et pourquoi ça ? Non…je plaisante !!

  7. Jerome dit :

    Jamais lu Jocye Maynard, ce serait l’occasion.

    1. Sido dit :

      une bien belle occasion.

  8. titoulematou dit :

    assez tentée mais j’avais été déçue par un autre livre de l’auteur … alors je regarderai à la bibli!

    1. Sido dit :

      J’aurais pu te le prêter mais un océan entre nous, ça fait beaucoup 🙂 🙂 🙂

  9. elea1688 dit :

    Je veux absolument découvrir cette romancière depuis que j’ai vu l’adaptation au cinéma de son roman : un long week-end .. je le note 😉

    1. Sido dit :

      Et moi je note le film dont tu parles: je ne connaissais pas…

  10. Votre billet m’à donné envie de le lire dès que je l’ai lu en septembre….mais c’est donc deux mois après que j’ai enfin pu le faire…et je ne le regrette pas! Comme vous, j’ai trouvé ce roman triste et émouvant, mais aussi léger. Tendre en un mot. J’ai surtout apprécié la relation frère-soeur. Je vais donc de ce pas l’écrire aussi sur mon blog. A bientôt… comme indiqué il y a quelques temps, je me balade toujours avec intérêt sur le vôtre, même si je ne commente pas.

    1. Sido dit :

      Merci de ce commentaire. c’est agréable de partager ainsi ses impression de lecture et quel plaisir de voir quelqu’un venir en rediscuter. Vous êtes toujours bienvenue ici et je me ballade aussi chez vous régulièrement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s