Petit Pays (grand roman)

Je ne sais vraiment pas comment cette histoire à commencé. Papa nous avait pourtant expliqué, un jour, dans la camionnette. – Vous voyez, au Burundi c’est comme au Rwanda. Il y a groupes différents, on appelle ça les ethnies.

petit-paysMais quelle évidence ! Que ce roman ait eu un prix attribué par des lycéens est d’une logique à toute épreuve. L’adolescente qui sommeille encore en moi aurait voté dix fois pour lui ! Ce roman parle de l’enfance insouciante, du bonheur d’avoir des amis, des parents aimants même s’ils ne sont pas toujours à la hauteur. Il parle aussi de cette enfance qui se heurte à la violence de la vie, à l’ignominie et qui y survit. Il parle enfin de la vie qui reprend, de l’enfant qui grandit. Cet enfant c’est Gabriel et c’est lui qui nous raconte son histoire.

 

Bien sûr qu’un livre peu te changer ! Et même changer ta vie. Comme un coup de foudre. Et on ne peut pas savoir quand la rencontre aura lieu. il faut se méfier des livres, ce sont des génies endormis.

Aparté: j’aurais pu retranscrire en entier le chapitre 23 qui raconte la rencontre de Gabriel avec la lecture. Chaque mot aurait pu être le mien, chaque pensée aurait pu m’appartenir. Quelle émotion !

Mais vous le savez bien que ce n’est pas là le sujet du livre. Parce que vous en avez entendu parlé autour de vous, parce que vous le savez qu’il a eu un prix, même si vous ne savez plus lequel (Psssttt: c’est le Prix Goncourt des Lycéens !). Sachez juste que sur les 200 pages, 160 sont lumineuses et joyeuses. Les 40 dernières sont terribles. J’ai du prendre mon courage à deux mains pour les tourner. Pas de descriptions ignobles, non, pas besoin, parce que je sais bien que ce qui est raconté là n’est pas romanesque. C’est la réalité, c’est ça qui est dur…

Pour la simplicité de l’écriture et pour ce que je viens de vous partager il faut se plonger dans « Petit Pays ».

Pour Gaël Faye, son auteur, dont s’est le 1er livre mais qui a déjà eu plusieurs vies, il faut se plonger dans son « Petit Pays »

Mais on n’est qu’une bande d’enfants. Personne ne nous demande de nous battre, de voler, d’avoir des ennemis.

Et parce que le talent est multiple qu’il est aussi auteur-compositeur, allez donc écouter son album « Pili pili sur un Croissant au beurre »:)

« Petit pays » de Gaël Faye. Editions Grasset. 216 pages. 18 euros

 

 

15 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Maman est en blouse blanche dit :

    J’en note consciencieusement le titre, meme si les 40 dernières pages me font un peu peur

    1. Sido dit :

      Ne les lis pas alors… tu te doutes bien de ce qu’elles racontent. Mais ne te prives pas du plaisir de la lecture du reste du roman !

  2. Mind The Gap dit :

    Malgré tout le bien que je lis partout, je n’ai toujours pas envie de lire ce genre de choses.

    1. Sido dit :

      Tant pis pour toi 😉

  3. Nadège dit :

    Un très bon souvenir de lecture.

  4. Grappy dit :

    Je note cela sur mes tablettes .

  5. Petite Maman dit :

    Et moi aussi !

  6. Mokamilla dit :

    Un très beau roman de rentrée qui mérite son succès bien que l’écriture ne soit pas révolutionnaire.

    1. Sido dit :

      certes, mais a-t-on besoin de révolution pour porter certain message ?

      1. Mokamilla dit :

        Bien évidemment que non.

  7. Et bien il y a tellement de belles émotions à travers ton article que ouii j’ai envie de l’ajouter à ma PAL!

    1. Sido dit :

      😉 tu ne le regretteras pas !

  8. Petite Maman dit :

    Sur tes bons conseilsJe suis en train de le lire !

    1. Sido dit :

      Tu me diras si tu l’as aimé 🙂

  9. valmleslivres dit :

    J’ai été un peu moins enthousiaste que la plupart mais c’est un roman réussi et tu as raison, j’irais bien découvrir ses chansons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s