Kobane calling, une BD reportage hors norme.

Ce qu’on t’a appris, ce qu’on t’a transmis, ce qui t’a fait pleurer, ce qui t’a fait rire, le sang qui ne fait qu’un tour et celui qu’on t’a fait cracher. Tout ça aujourd’hui est à Kobané.

kobane-callingJe suis une adepte des BD reportages car elles me permettent de mieux comprendre le monde tout en me donnant un plaisir immense de lecture.

Dans Kobane Calling, le dessinateur italien Zerocalcare raconte le combat de résistance des Kurdes de Syrie, dans la région semi-autonome du Rojava, où ils tentent d’instaurer une société fondée sur des principes d’égalité et de démocratie. Vous avez là 272 pages d’un récit jamais entendu ailleurs.

kobane-calling-2

Ne vous laissez pas intimider par ce sujet qui peut paraitre obscur même si brûlant d’actualité: Zerocalcare nous raconte ses deux voyages là-bas comme si nous étions entre amis. Le ton est familier, le propos simple et l’humour parfois potache. ( J’ai vraiment bien ri !) Il ne s’épargne pas d’ailleurs, et nous raconte ses peurs et ses petites lâchetés là-bas. Moi, je le trouve déjà très courageux d’y être parti, tout ça pour nous ramener ce témoignage. Et même si le dessin n’est pas exactement celui que j’apprécie habituellement, il porte vraiment le propos.

kobane-calling-3

 

Kobané est donc une ville de la province du Rojava qui résiste à Daech mais aussi aux exactions de l’armée turc. On y croise une multitude de personnages qui, pour la plupart, vouent leur vie à cette cause: saviez-vous qu’il existe une armée de femmes combattantes kurdes qui s’entrainent dans les montagnes ? Elles ont toute mon admiration !

L’éditeur dit de ce roman graphique : de Rome au Rojava en passant par la Turquie, la Syrie et l’Irak, ce témoignage nécessaire, plein de justesse et d’humour, s’efforce de retranscrire la complexité et les contradictions d’une guerre si souvent simplifiée par les médias et les responsables politiques. C’est tout à fait ça ! Alors qu’en dire de plus si ce n’est: précipitez-vous !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

KOBANE CALLING, Zerocalcare, traduit par Brune Seban, Editions Cambourakis, 272 pages, 23 euros. 

 

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. carocousine dit :

    Merci Sido, c’est précieux de pouvoir lire les conflits au travers de supports ludiques quand on commence a éviter honteusement les medias …je vais l’acheter !

    1. Sido dit :

      Et ça change comme lecture 🙂

  2. Grappy dit :

    Je ne suis pas BD mais le sujet est intéressant.

  3. Jerome dit :

    J’ai rencontré l’auteur à Angoulême, il est adorable en plus 😉

  4. Maman est en blouse blanche dit :

    C’est une façon plus « ludique » et peut être moins filtré et orienté que la vision des médias tv

    1. Sido dit :

      Et plus artistique aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s