Patients, quand la vie oblige à se fixer « des objectifs à mobilité réduite » et « des espoirs adaptés »

« Votre fils ne marchera plus », voilà ce qu’ils ont dit à mes parents.
Alors j’ai découvert de l’intérieur un monde parallèle,
Un monde où les gens te regardent avec gêne ou avec compassion,
Un monde où être autonome devient un objectif irréel,
Un monde qui existait sans que j’y fasse vraiment attention.
Ce monde-là vit à son propre rythme et n’a pas les mêmes préoccupations,
Les soucis ont une autre échelle et un moment banal peut être une très bonne occupation,
Ce monde-là respire le même air mais pas tout le temps avec la même facilité,
Il porte un nom qui fait peur ou qui dérange : les handicapés.
On met du temps à accepter ce mot, c’est lui qui finit par s’imposer,
La langue française a choisi ce terme, moi j’ai rien d’autre à proposer,
Rappelle-toi juste que c’est pas une insulte, on avance tous sur le même chemin,
Et tout le monde crie bien fort qu’un handicapé est d’abord un être humain.

Grand Corps Malade

afficheVoilà ce que raconte le film: le début d’une autre vie, quand l’accident vient tout faire basculer. Cette vie est inspirée de celle du chanteur slamer Grand Corps Malade. On en a beaucoup parlé dans les médias, inutile que j’en rajoute.

En revanche, je peux vous dire que j’ai beaucoup aimé ce film. Il a tourneboulé mes sentiments, essoré mon empathie, mis à l’épreuve ma capacité à me projeter.

Je me trouve bien placée pour savoir que la vie peut basculer d’une seconde à l’autre, et souvent par un évènement stupide. Cette histoire le prouve, celle de Ben qui se destinait au basket de haut niveau et à l’enseignement sportif mais qu’un plongeon idiot dans une piscine mal remplie va laisser tétraplégique incomplet.

Les acteurs sont tous exceptionnels et attachants. Ils incarnent avec justesse l’après accident: le travail d’acceptation, de rééducation, de reconstruction mais aussi de révolte ou de renonciation…ce moment entre parenthèse où la vie vous met de côté, ce moment où vous dépendez complètement des autres. Ben va passer une année dans ce centre de rééducation. Le personnel soignant ici croqué est caricatural mais m’a fait vraiment rire et réfléchir: c’est ainsi que les patients nous subissent ?

Pas de pathos, soyez rassurés !

Bref, je ne sais pas ce que vaut ce film au niveau purement cinématographique. Ce que je sais, c’est qu’il m’a raconté une histoire crédible, qu’il m’a remuée, qu’il m’a fait rire et que j’en suis sortie plus riche.

C’est exactement ça que j’attends du cinéma !

PATIENTS. Réalisé par Grand Corps Malade et Mehdi Idir. Sortie le 1er Mars 2017. 1H50 ♦♦♦♦♦

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Grappy dit :

    La France a beaucoup de retard sur ce sujet par rapport aux anglo-saxons . Il n’est pas trop tard pour corriger.

    1. Sido dit :

      il n’est jamais trop tard.

  2. Petite Maman dit :

    Merci ! Ce doit être très riche, mais pas prête en ce moment !

  3. Mind The Gap dit :

    Je n’ai jamais écouté le travail de cet artiste que je trouve très sympathique. J’ai appris à l’occasion de ce film ce qui lui était arrivé et pour quelqu’un comdamné au fauteuil roulant, il est parvenu à marcher et s’en sortir. Sûrement un beau film.

    1. Sido dit :

      oui, très beau.

  4. éléa dit :

    Une belle critique qui explique bien ce que j’ai entrevu dans la bande-annonce.

    1. Sido dit :

      J’essaie effectivement de retranscrire au plus juste…

  5. Je ne peux que vous recommander chaudement le livre ❤ Grenouillire

    1. Sido dit :

      Alors quand l’occasion se présentera, je m’y plongerai 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s